Mason Graphite rétablit les faits d'un actionnaire dissident

14 décembre 2020


MASON GRAPHITE RÉTABLIT LES FAITS ET CORRIGE LES DÉCLARATIONS TROMPEUSES ET NON FONDÉES D’UN ACTIONNAIRE DISSIDENT


  • Les nominés proposés serviraient les intérêts d’un seul actionnaire, Fahad Al-Tamimi, qui ne dispose d’aucun plan, qui a omis de mentionner des faits clés et qui a proposé comme Président et Chef de la direction un officier responsable des relations avec les investisseurs. Mason Graphite encourage les actionnaires à considérer tous les faits afin de voter de façon éclairée.

  • Ne laissez pas Al-Tamimi prendre le contrôle de la Société sans payer une prime aux actionnaires. Les actionnaires sont encouragés à voter POUR les candidats proposés par la Direction et à ne pas supporter la liste douteuse de nominés choisis par Al-Tamimi dans son seul intérêt.

  • Si des actionnaires ont déjà voté en faveur d’Al-Tamimi en se basant sur l’information erronée qu’il leur a fournie, ils peuvent toujours modifier leur vote simplement en votant à nouveau, en utilisant la procuration de la Direction avant le 23 décembre 2020 à 10h00 a.m. (heure de l’est).

  • Les actionnaires qui ont des questions ou qui requièrent de l’aide pour voter peuvent contacter le Groupe Conseil Laurel Hill à 1 877 452-7184, ou par courriel à assistance@laurelhill.com. Veuillez vous rendre sur www.masongraphite.com pour plus d’information.


Montréal, Québec, Canada, 14 décembre 2020 Mason Graphite inc. (« Mason Graphite » ou la « Société ») (TSX.V: LLG; OTCQX: MGPHF) est déçue par les récentes actions individualistes de Fahad Al-Tamimi (« Al-Tamimi »). La Société aimerait rétablir les faits et corriger les déclarations fausses et trompeuses faites par Al-Tamimi dans le but de s’attirer le support des actionnaires.


  • Allégations trompeuses d’Al-Tamimi à propos d’un plan d’affaires alternatif. Al-Tamimi déclare que le Conseil d’administration de Mason Graphite (le « Conseil ») n’a pas évalué le plan d’affaires alternatif qu’il a avancé. Les faits sont qu’Al-Tamimi n’a JAMAIS présenté de plan formel au Conseil pour évaluation. C’est plutôt une approche conceptuelle qui a été amenée au Conseil, via une discussion avec le président du Conseil et Président et Chef de la direction par intérim alors en poste. Cette approche, portant sur le graphite sphérique enrobé, n’était aucunement étayée par une stratégie d’affaire claire, une analyse de marché, un budget ou des faits quantifiables. Malgré la nature brouillonne du plan d’Al-Tamimi, le président du Conseil s’est efforcé de l’accommoder en rencontrant un fournisseur potentiel de graphite sphérique. Pour tester sa théorie, la Direction a tenté d’élaborer sur l’approche conceptuelle d’Al-Tamimi, aboutissant finalement à un concept amélioré, incorporant un plan et une stratégie de produits à valeur ajoutée (PVA) plus globale et faisant partie d’une vision intégrée. Dans son communiqué de presse du 9 avril 2020, Mason Graphite annonçait que considérant les conditions des marchés du graphite, elle décidait de reprioriser ses projets, de reporter le projet de mine et concentrateur et de mettre l’emphase sur le projet de deuxième transformation (graphite sphérique enrobé). Et cette décision a été endossée par tout le Conseil, incluant le représentant d’Al-Tamimi récemment nommé au Conseil.


  • Al-Tamimi ne retient et présente que l’information qui l’avantage. Al-Tamimi déclare que le cours de l’action a enregistré une baisse de 90 % par rapport à son sommet atteint en 2017. Cette affirmation « sélective » et biaisée omet de mentionner l’augmentation de 66,67 % du cours de l’action dans la dernière année, ou que sur la base des cinq dernières années, le cours de l’action est descendu de 7,9 %, soit une variation marginale. Al-Tamimi prétend aussi que dans les jours suivants l’annonce de sa liste dissidente de nominés le 29 octobre 2020, le cours de l’action s’est mis à remonter. Il omet cependant d’indiquer, toujours à son avantage, que cette remontée est plus probablement le résultat du communiqué émis par la Société le 28 octobre 2020 fournissant des détails sur le projet de 2e transformation (PVA). Les actionnaires ont répondu favorablement à l’annonce de la Société, ce qui a entraîné une hausse d’environ 16 % du cours de l’action ce jour-là. Depuis le 29 octobre 2020, les marchés boursiers ont été sous l’effet d’un optimisme sans précédent causé par plusieurs facteurs comme l’élection présidentielle aux États-Unis, l’annonce d’un vaccin pour la COVID-19 et un optimisme général à l’égard de l’économie, tous sans lien avec les actions d’Al-Tamimi.


  • Omission par Al-Tamimi de ses exigences dans son seul intérêt personnel. Le Conseil a fait preuve d’ouverture envers Al-Tamimi, tel qu’illustré ci-après. Malgré tout, les exigences d’Al-Tamimi ont continué, plus élaborées et toujours dans son seul intérêt personnel.


o En févier 2020, Conseil a accepté la demande d’Al-Tamimi pour qu’un de ses représentants soit nommé membre du Conseil;

o En mars 2020, après le départ de M. Benoît Gascon, Président et Chef de la direction (le « PDG »), M. Paul Carmel, alors président du Conseil, a été nommé à titre de PDG par intérim, fonction qu’il a occupée jusqu’à son départ le 31 août 2020. Le Conseil a mis en place un comité de recherche pour un nouveau PDG, dont le représentant d’Al-Tamimi au Conseil faisait partie, pour amorcer la recherche d’un nouveau PDG. Le Conseil a confirmé être ouvert à considérer des candidatures proposées par le représentant d’Al-Tamimi : ce dernier a proposé la candidature de M. Simon Marcotte, précédemment à l’emploi de la Société dans des rôles de relations avec les investisseurs. Plusieurs dirigeants de la Société ont rencontré M. Marcotte en début avril;

o Le 16 avril 2020, Al-Tamimi exigeait :

a) la démission de tous les membres du Conseil; et

b) La nomination de M. Marcotte comme PDG;

Dans le cadre de leur devoir fiduciaire d’agir dans le meilleur intérêt de TOUS les actionnaires, le Conseil ne s’est pas conformé aux menaces d’Al-Tamimi;

o En juin 2020, dans un nouvel effort de rapprochement, le Conseil a accepté la demande d’Al-Tamimi de joindre le Conseil et il y a été nommé le 11 juin 2020.


  • Al-Tamimi déforme les faits quant à l’alignement du Conseil avec les intérêts de ses actionnaires. En ce qui concerne le commentaire d’Al-Tamimi au sujet de l’alignement et des actions détenues par les membres du Conseil, les faits sont les suivants:


o Le Conseil et la Direction de Mason Graphite sont en période d’interdiction de transiger (« black-out ») depuis avril 2018. Ainsi, aucun membre du Conseil ou de la Direction n’a été en mesure de transiger les actions ou options de la Société;

o 20% des actionnaires de la Société sont représentés au Conseil, assurant ainsi l’alignement des membres du Conseil avec les actionnaires.


LES NOMINÉS D’AL-TAMIMI N’ONT PAS LA PROFONDEUR REQUISE POUR FAIRE AVANCER MASON GRAPHITE ET, ULTIMEMENT, NE FERONT QUE SERVIR SES PROPRES INTÉRÊTS PERSONNELS


Mason Graphite aimerait rappeler à ses actionnaires :


1. Qu’Al-Tamimi et ses nominés n’ont pas la crédibilité requise; ils font partie d’un groupe intimement lié, qui ne servirait les intérêts d’un seul actionnaire : Al-Tamimi;

2. Qu’Al-Tamimi et ses nominés n’ont pas les connaissances approfondies qu’ils déclarent avoir sur le graphite, son exploitation minière et sa transformation. C’est une exagération grossière et trompeuse que de prétendre que les personnes proposées sont hautement qualifiées et expérimentées dans l’industrie des minéraux stratégiques et du graphite;

3. Qu’Al-Tamimi et ses nominés n’ont, à leurs feuilles de route, aucun succès dans la réalisation d’opérations minières de minéraux industriels, pérennes et rentables, au Québec;

4. Qu’Al-Tamimi est un actionnaire opportuniste, qui sans aucun doute perçoit l’importante trésorerie de la Société comme une opportunité de s’enrichir personnellement, au détriment de tous les autres actionnaires de Mason Graphite;

5. Que le Conseil actuel de Mason Graphite est fier d’endosser la saine stratégie que la majorité des membres de son Conseil résident au Québec; la liste dissidente de nominés d’Al-Tamimi rompt avec cette stratégie. De plus, Al-Tamimi exclut spécifiquement un représentant d’Investissement Québec, le plus important actionnaire de la Société, qui a investi l’argent du gouvernement du Québec dans Mason Graphite, qu’il considère être une ressource stratégique de minéraux. De plus, Investissement Québec a un droit contractuel de nommer un représentant au Conseil. Ceci est un exemple criant de l’inexpérience d’Al-Tamimi sur ce que doit comporter un Conseil pour être représentatif.



MASON GRAPHITE EST BIEN POSITIONNÉE POUR CROÎTRE – Supportez les administrateurs nominés recommandés par la Direction


Mason Graphite est bien positionnée pour poursuivre sa croissance, suivant son plan d’affaire sain et solide. Les éléments clés sont présentés ci-dessous :


· Prévoyance éclairée. Considérant les conditions de marché difficiles pour le graphite naturel et les défis liés au financement de la construction de la mine, incluant l’impact hautement dilutif pour les actionnaires actuels, les produits à valeur ajoutée sont devenus la priorité de la Société, forts de l’importante demande et des meilleures perspectives économiques pour ces produits. Cette décision était supportée par une étude économique et technique de haut niveau démontrant qu’une usine PVA, pour la production de graphite sphérique enrobé utilisé dans les batteries Li-ion, présentait suffisamment de potentiel pour justifier des analyses plus poussées, et un programme d’essais rigoureux des produits a été entrepris. CETTE DÉCISION A ÉTÉ ENDOSSÉE PAR TOUT LE CONSEIL, INCLUANT LE REPRÉSENTANT D’AL-TAMIMI. La demande pour ces produits techniquement sophistiqués dans le secteur des batteries est présentement en croissance, ce qui signifie que la vision de la Société d’investir temps et ressources dans ce domaine était visionnaire et opportune.


· Solidement opérationnel. Aujourd’hui, Mason Graphite est fin prête pour la remontée des marchés du graphite. Elle détient tous les permis pour démarrer la construction de la mine et l’ingénierie pour la mine et le concentrateur est complétée à 75 %.


· Partenariats stratégiques. Le Conseil est engagé depuis longtemps dans un dialogue continu avec ses principales parties prenantes sur l’avenir de la Société. Dans cette optique, elle a retenu les services d’une firme de conseil stratégique pour l’assister dans l’évaluation de plusieurs partenaires stratégiques potentiels dans l’industrie minière et des matériaux pour batteries. La sélection de la firme a été approuvée par le Conseil.


EN RÉSUMÉ

A. Comme démonstration de sa volonté de coopérer avec Al-Tamimi, le Conseil a :

o Nommé deux (2) de ses représentants au Conseil, ce qui représente significativement plus que sa position d’équité en capital-actions;

o Nommé son représentant au Conseil comme président du comité de gouvernance, comme membre du comité de recherche du PDG et comme membre du comité stratégique;

o Accepté sa contribution dans l’élaboration de la stratégie corporative.

B. Le Conseil a préservé une situation d’encaisse enviable, du fait de sa gestion serrée et de l’utilisation judicieuse des ressources financières durant la dernière année, ce qui la rend très attrayante pour les « prédateurs corporatifs » opportunistes.

C. Le Conseil est engagé à assurer que la Société devienne un producteur et un transformateur durable et rentable dans le secteur des minéraux industriels stratégiques et ainsi créer durablement de la valeur pour ses actionnaires.

D. Le Conseil a fermement maintenu son focus et a mis en place les assises pour profiter de la reprise éventuelle du marché du graphite et a atteint plusieurs jalons dans le développement des produits et procédés.

E. Le Conseil a une appréciation supérieure des défis pour amener un projet sur les marchés des minéraux industriels en termes de besoins des clients, en expertise de financement, de développement de projet, d’opération et de l’environnement d’affaires du Québec.

F. Mason Graphite n’est plus une « entreprise minière junior », tel que perçu par Al-Tamimi. Par l’ajout de sa stratégie sur les produits à valeur ajoutée, Mason Graphite s’est transformée en une entreprise d’exploitation, de R&D et de transformation du graphite, prête à devenir un leader dans l’industrie des minéraux pour batteries.


LES ACTIONNAIRES DEVRAIENT SE MÉFIER DES VÉRITABLES INTENTIONS D’AL-TAMIMI ET DE SA LISTE DOUTEUSE DE NOMINÉS CHOISIE PAR SES SEULS SOINS. NE VOUS LAISSEZ PAS BERNER – LES DÉCLARATIONS D’AL-TAMIMI NE SERVENT QUE SES INTÉRÊTS PERSONNELS, ET CE À VOS DÉPENS.


RECOMMANDATIONS DU CONSEIL DE MASON GRAPHITE

Le Conseil recommande que les actionnaires votent POUR les nominés de la Direction en utilisant uniquement la procuration de la Direction, et ce pour protéger leur investissement et le développement futur de la Société.


Si des actionnaires ont déjà voté en faveur d’Al-Tamimi en se fiant aux fausses informations qu’il a transmises, ils peuvent changer leur vote simplement en utilisant la procuration de la Direction avant le 23 décembre 2020, à 10h00 a.m. (heure de l’est).


VOTEZ POUR MAINTENIR LE CONSEIL ACTUEL

Pour vous assurer qu’Al-Tamimi et ses nominés, opportunistes et agissant dans son seul intérêt personnel, n’aient pas l’opportunité de prendre le contrôle de Mason Graphite, tous les actionnaires sont encouragés à voter bien avant la date limite du 23 décembre 2020 à 10h00 a.m. (heure de l’est).


Les actionnaires sont encouragés à prendre connaissance du matériel de la Direction et de voter en utilisant uniquement la procuration de la Direction POUR les nominés de la Direction. Pour consulter les informations les plus récentes, veuillez vous rendre sur le site web de la Société au www.masongraphite.com.


La Société a retenu les services de Laurel Hill à titre de conseillers en communications stratégiques auprès des actionnaires et agents de sollicitation de procurations. Laurel Hill recevra des frais de sollicitation de procurations de 75 000 $ pour ses services et ses débours. Tous les frais de sollicitation par la Direction seront à la charge de la Société.


QUESTIONS DES ACTIONNAIRES ET ASSISTANCE POUR VOTER

Veuillez contacter le groupe Laurel Hill, conseillers en communications auprès des actionnaires et agents de sollicitation de procurations de la Société au :

Sans Frais : 1 877 452-7184

Courriel : assistance@laurelhill.com


À propos de Mason Graphite

Mason Graphite est une société canadienne dédiée à la production et à la transformation de graphite naturel. Sa stratégie de croissance comprend le développement de produits à valeur ajoutée, notamment destinés aux technologies vertes, dont l’électrification des transports. Elle détient également 100% des droits du gisement de graphite naturel du Lac Guéret, l’un des plus riches au monde. La Société est dirigée par une équipe expérimentée comptant plusieurs décennies d’expérience cumulée dans le graphite, notamment au niveau de la production, de la vente ainsi que de la recherche et du développement.


Pour plus d’information : www.masongraphite.com


Mason Graphite inc.

Ana Rodrigues à info@masongraphite.com ou 1 514 289-3580

Siège social : 3030, boulevard Le Carrefour, suite 600, Laval, Québec, Canada, H7T 2P5


Énoncés de mise en garde

Ce communiqué de presse contient des « énoncés prospectifs » au sens de la législation canadienne en valeurs mobilières. Toute information contenue dans ce document qui n'est pas clairement de nature historique peut constituer un énoncé prospectif. En règle générale, ces énoncés prospectifs peuvent être identifiés par l'utilisation d'une terminologie prospective comme « planifie », « s'attend » ou « ne s'attend pas », « est prévu », « budget », « prévu », « estime », « prévisions », « a l'intention », « anticipe » ou « ne prévoit pas », « croit», ou des variantes de ces mots et expressions ou l'énoncé que certaines actions, certains événements ou résultats «peuvent », « pourraient », « seraient », « seront prises », «se produire» ou « être atteint ». L'information prospective est assujettie à des risques connus et inconnus, des incertitudes et autres facteurs qui pourraient rendre les résultats réels, le niveau d'activité, les performances ou les réalisations de la Compagnie sensiblement différents de ceux exprimés ou suggérés par de telles informations prospectives. Ces risques comprennent mais sans s'y limiter : (i) la volatilité du cours des actions; (ii) les marchés mondiaux et les conditions économiques générales; (iii) la possibilité de dépréciations et de perte de valeur; (iv) les risques associés à l'exploration, au développement et à l'exploitation de gisements miniers; (v) les risques associés à l'établissement de titres de propriété et des actifs miniers; (vi) les risques associés à la participation à des coentreprises; (vii) les fluctuations des prix des matières premières; (viii) les risques associés à des risques non assurables survenant en cours d’exploration, de développement et de production; (ix) la concurrence à laquelle fait face l'émetteur à l’égard de l’embauche du personnel expérimenté et de l’obtention du financement; (x) l'accès à une infrastructure adéquate pour soutenir les activités minières, de transformation, de développement et d'exploration; (xi) les risques associés à des changements à la réglementation de l'exploitation minière régissant l'émetteur; (xii) les risques associés aux diverses réglementations environnementales auxquelles l'émetteur est assujetti; (xiii) les risques liés aux retards réglementaires et d’obtention de permis; (xiv) les risques liés aux conflits d'intérêts potentiels; (xv) la dépendance envers le personnel clé; (xvi) les risques de liquidité; (xvii) le risque de dilution potentielle par l'émission d'actions ordinaires; (xviii) la Compagnie ne prévoit pas déclarer de dividendes à court terme; (xix) le risque de litiges et (xx) la gestion des risques.


L'information prospective est fondée sur des hypothèses que la direction de l’entreprise croit être raisonnables au moment où elles sont faites, y compris mais sans s'y limiter, les activités d'exploration continues, aucun changement défavorable important dans les prix des métaux, les plans d'exploration et de développement procédant tel que prévu et la réalisation de leurs résultats attendus, l'obtention des approbations réglementaires requises, et les autres hypothèses et facteurs énoncés aux présents textes. Bien que la Compagnie ait tenté d'identifier les facteurs importants qui pourraient amener les résultats réels à différer sensiblement de ceux contenus dans les énoncés prospectifs, il peut y avoir d'autres facteurs qui fassent en sorte que les résultats ne soient pas ceux attendus, estimés ou prévus. Il ne peut y avoir aucune assurance que ces énoncés prospectifs se révéleront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés dans de tels énoncés prospectifs. Cet énoncé de mise en garde sur les informations de nature prospective a été fourni afin d’aider les investisseurs à comprendre les activités de la Compagnie, ses opérations et ses plans d'exploration et peut ne pas convenir à d'autres fins. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas se fier indûment à l'information prospective. Les informations prospectives ne sont valables qu'à la date de ce communiqué de presse, et la Compagnie ne s'engage pas à mettre à jour ces informations prospectives, sauf conformément aux lois sur les valeurs mobilières applicables.


La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (tel que ce terme est défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.



Posts récents

Voir tout

© 2020 par Mason Graphite

Site web réalisé par ImageXpert